Péritanalité – Petite enfance

Favoriser la prise en charge et le développement du tout petit
Conforter le lien et son développement par la musique

Benenzon a développé sa théorie sur l’Identité Sonore du sujet en partant du constat qu’« on ne peut dissocier le son de l’existence de l’être ». Chaque individu est constitué de rythmes et de sons qui lui sont propres, internes mais il est aussi soumis ou en interaction permanente avec les rythmes et sons de l’environnement. L’état de grossesse entraîne des bouleversements psycho-corporels.
Le fœtus perçoit très tôt le sonore, la voix de sa mère puis celle de son père. Alors un lien, des liens se tissent, une histoire émerge à travers une relation sonore.
S’intéresser aux sons et à la musique, c’est découvrir la vie et tout ce qui la compose, c’est permettre l’éveil au bien-être.
Comment ces perceptions sonores, les rythmes, le souffle vont-ils permettre au bébé né de pouvoir rechercher et développer la relation verbale avec autrui ?
Si le rythme et le son stimulent le développement sensori-moteur, la mélodie touche l’émotionnel, la voix est enveloppe et manifeste l’individu dans son désir de communication.
Comment l’application de la musicothérapie intervient-elle dans le processus de séparation /individuation ? En quoi le corps, les sens, la voix, le souffle, le rythme et le tempo, la mélodie et les comptines, les gestes et la danse participent-ils à l’intégration du schéma corporel, des notions d’espace-temps, indispensables à toute acquisition ?
L’enfant est un être musical, sensoriel et créatif. La musique et ses composants constituent une approche éducative par le non-verbal très adaptée aux spécificités des moins de 4ans. Comme chaque enfant possède sa propre musique, qu’il exprime dans son rythme, avec sa mélodie naturelle, son expression corporelle et son chant, nous allons nous pencher sur la question de l’éveil des compétences psychosociales chez les tous petits par les composants de la musique et l’approche de la musicothérapie.

Intervenants :
Emilie Demond (Musicothérapeute)
Rova Lemarchand (Sage-femme, musicothérapeute)
Lise Henry (Musicothérapeute)
Patrick Berthelon (Psychothérapeute, musicothérapeute au CHS de Dijon, Président de la SFM)

Public concerné : Toute personne en lien avec le domaine de la petite enfance et de l’éducation
Durée : 3 jours, 21 h
Tarifs : Institution : 480 €, Individuel : 240 €

Prochains stages

Favoriser la prise en charge et le développement du tout petit
AMB Dijon, CHS La Chartreuse
Du 19 au 21 juin 2023

Se former ou s’initier à la musicothérapie à l’AMB

La formation de musicothérapeute en 3 ans

A l’AMB, le musicothérapeute est formé durant trois ans. Le cursus associe l’acquisition de connaissances théoriques en psychologie et psychopathologie, psychiatrie, approche didactique et mise en situation professionnelle. Pour en savoir plus, découvrez les rubriques dédiées à la formation certifiante : principes et orientations, déroulement session après session, certificat, calendrier et inscription.

Les sessions thématiques courtes

Outre cette approche de la petite enfance, l’AMB propose d’autres sessions de formations thématiques courtes de découverte et sensibilisation aux techniques de musicothérapie, avec les personnes en situation de handicap / polyhandicap, pour l’accompagnement des personnes atteintes de TSA ou encore les futurs parents.

Les formations complémentaires

Pour le musicothérapeute en activité ou le futur musicothérapeute en cours de certification, des modules complémentaires offrent la perspective d’un renforcement de compétences, notamment via le modèle Berthelon pour l’accompagnement des patients atteints d’Alzheimer, mais aussi dans le domaine de la musicothérapie réceptive ou encore en supervision collective et analyse de pratique.